Outils d'accessibilité

Guide pour une exploitation maîtrisée des bâtiments

Recherchez quelque chose ...

Coût global élémentaire


Le coût global (« life cycle cost ») tel qu’il est défini dans la norme ISO comprend :

  • les coûts de conception et de construction,
  • les coûts d’exploitation-maintenance,
  • les coûts de déconstruction.

Contrairement au coût global élargi et partagé, le coût global élémentaire vise l’analyse exclusive de la sphère technico-économique du bâtiment et des ouvrages associés.

Phases

Prestations à fournir par le prestataire en charge de la mission

Hypothèses à fournir par la maîtrise d’ouvrage ou son représentant

Conseils AIMP

Programmation

Définir le périmètre du coût global avec prise en compte de tout ou partie des sujets suivants :

  • lots pris en compte, matériel, matériaux,
  • actualisation (taux)
  • inflation générale (taux)
  • durée de calcul
  • inflation prix différentes énergies
  • indiquer les durées de vie des équipements
  • informer sur le degré de vétusté acceptable
  • les prix des énergies, s’il y a déjà des contrats en cours
  • utilisation des équipements mobiliers (imprimantes, cafetière…)
  • hypothèses à fournir pour des simulations énergétiques
    dynamiques…

LIVRABLE : Cahier des charges intégré à la programmation avec les hypothèses et le périmètre à prendre compte sur chaque phase.

  • Echanges sur les hypothèses à retenir dans le calcul (taux d’inflations, actualisations, durée du calcul, …)
  • Indiquer le niveau de rendu de chaque phase. Le périmètre peut être différent à chacune des phases compte tenu du niveau de définition du projet, le type de calcul peut être différent (calcul de coût global élémentaire sur l’intégralité du bâtiment ou calcul comparatif entre deux éléments)

Prévoir plusieurs réunions d’échanges entre le MOU et l’AMOAMU/ Conseil pour la collecte et la définition des données d’entrée.

Plus les hypothèses seront précises et détaillées, plus le calcul sera proche de la réalité.

Faire intervenir le service maintenance (interne au MOU) ou son représentant (AMO/Conseil Maintenance) pour donner un avis constructif sur des choix à mener à chacune des phases du projet

Indiquer approximativement le nombre d’études comparatives à réaliser lors des phases d’études

Concours

Décrire de manière qualitative les orientations techniques et architecturales à privilégier pour optimiser le coût global du bâtiment. Ce travail est à réaliser sur les différentes familles de produits et de services demandées au programme.

LIVRABLES :

  • Notice de justification des choix des partis techniques et architecturaux.
  • Note sur les moyens et méthodes pour l’exécution de la démarche en coût global.
  • Calculs en méthode comparative sur le périmètre défini au programme dans le cas d’un Concours/APS

Dans les premières phases Concours/ESQ, préférer l’approche qualitative des méthodes à l’approche quantifiée (calculs).

Dans les premières phases Concours/APS, préférer des calculs avec des périmètres réduits (ex : énergie, revêtements) et sur des méthodes comparatives plutôt qu’un calcul absolu afin de faire des choix.

Conception

Réaliser un travail comparatif sur les principaux éléments afin de tendre vers un arbitrage éclairé.

Effectuer le calcul en coût global élémentaire sur l’ensemble du bâtiment suivant les périmètres définis au programme. 

LIVRABLE :

  • Notice Coût Global intégrant les études de variantes
Faire intervenir le service de maintenance (interne au MOU) ou son
représentant (AMO/Conseil Maintenance) pour effectuer une analyse critique et constructive des choix techniques et architecturaux proposés par les concepteurs.

Attention, afin de réaliser une étude en coût global, il est nécessaire d’appréhender au plus juste les consommations futures du bâtiment.
Cette évaluation doit passer par une simulation énergétique dynamique.

Compte tenu du caractère transversal de cette mission, il est préférable de prévoir un rendu décalé (1 à 2 semaines par exemple) du calcul en coût global.

Réalisation

Actualiser le calcul en coût global en cas d’évolution ou de variantes proposées par l’entreprise.

LIVRABLE :

  • Notice Coût Global actualisée
-

-

Réception Prise en main du bâtiment

 Analyser les écarts éventuels entre les hypothèses prises pour estimer le coût global élémentaire lors des étapes précédentes et la réalité des coûts constatés après consultation des prestataires de maintenance
Mettre à jour le calcul avec les nouvelles données.

LIVRABLE :

  • Notice Coût Global actualisée

Fournir les hypothèses réelles d’utilisation :

  • Fréquentation
  • Matériel mobilier
  • Consignes de température
  • Fréquence de nettoyage
  • Prix des énergies
  • Factures travaux DGD

Attention, l’évaluation du coût global élémentaire lors de la réception nécessite une mise à jour de la simulation énergétique dynamique.

Exploitation

Analyser les écarts éventuels entre la mise à jour du dernier calcul de coût
global élémentaire et les valeurs réelles constatées lors de l’exploitation
(fréquentation, programmation, fréquences d’entretien, …).

Mettre à jour le calcul avec les données d’exploitation.

Identifier les actions correctives à mettre en place pour l’adéquation entre les calculs de conception et la réalité.

LIVRABLE :

  • Notice Coût Global actualisée

Fournir toutes les factures relatives à l’exploitation du site, et informer l’AMO-AMU/Conseil des évolutions constatées au niveau des prestations d’entretien et de maintenance (ex : modification des fréquences de passage des prestataires de nettoyage, modifications des horaires de fonctionnement du bâtiment, …)

Des mises à jour des études en coût global peuvent être réalisées sur les premières années de vie du bâtiment (a minima 2 ans). La première année sert généralement de mise au point.


À propos

L'AIOC regroupe actuellement 66 sociétés d'ingénierie, lui conférant une réelle représentativité, indispensable pour la valorisation de la profession.

Réseaux Sociaux

Contact

Sylvie CLERGUE
Immeuble le Belvédère
 11, boulevard des Récollets
31400 TOULOUSE 
06 47 05 16 97
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.